Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 février 2010 6 06 /02 /février /2010 16:08

J’aimerai aborder une page d’histoire dans mon blog en vous présentant le plus succinctement possible pourquoi l’Inde fascine et comment  s’est formée Pondichéry.

 

L’inde a pendant très longtemps attiré les convoitises de tous les empires du monde.  Elle a été longtemps considérée comme un véritable eldorado pour tous les marchands du monde. On y trouve des épices rares, des animaux sauvages, des fruits et plantes exotiques ainsi qu'une énorme richesse en matières premières à travers ses mines d’or et de pierres précieuses.

                Avant l’ère coloniale, les arabes puis les Mongols ont occupé une grande partie du territoire, influençant fortement sur la culture Indienne. Puis ce fut au tour des grands empires coloniaux de s’intéresser à ce pays, notamment l'Angleterre qui fit de l’Inde l’une de ses principales colonies.

                Or, la ville de Pondichéry a été une colonie Française pendant plus de deux décennies, du XVIII siècle jusqu’en 1954. Les premiers à s’installer furent les hollandais dans les années 1594. C’est eux qui batirent le plan en échiquier de  la ville, très caractéristique des villes européennes mais rare en inde.                                                                   


pondichery

     

         Ce fut  ensuite les Français qui arrivèrent en 1673. Ils y installèrent leur compagnie des indes et Pondichéry prospéra, devenant une énorme plaque tournante dans le commerce avec la France. Les Français commençaient à étendre leur présence sur le sud de l’inde mais devait faire face à de multiples batailles contre les Britanniques, présent sur la totalité du territoire. Malgré un faible traité de paix avec les Anglais, Pondichéry fut rasée en 1761 et perdit depuis ce jour sa prestigieuse renommée. Elle resta tout de même la seule enclave Française en Inde, servant de porte d’accès vers l’Indochine. Les Français quittèrent Pondichéry en 1954 et laissèrent une très bonne image derrière eux. Aujourd’hui encore, la vie à Pondichéry est marquée par cet héritage colonial Français.




During a long time, India has been q land which attracted all empires off the world. India is a really Eldorado for all the merchants thanks to his fertility soil, his favorable climate for agriculture and their luxuriant forest. It is full of scarce spices, wild animal, exotic fruit and raw material like gold and diamonds.
      Before the colonial Era, Arabs then Mongols occupied an amazing part of the land, influencing a lot India’s culture. Then it was the turn of Occidental countries to settle down in India. They are all created their own “company of India” to bring back all the wealth of this country.


      Puducherry (PONDICHERRY) attracted romains and Chinese. She has been a French colony during 3 century, in the XVIII to 1954. But, there are not the first Before It was the Dutch, in the 1594. Thanks to them, Pondicherry was building in q chess plan which characteristics of the European tow, rare in India. The French establish in Pondicherry, building a fort. They created an interested plan and develop the entire city. But, they wanted to expand themselves and fought with the English for the control of near town as Chennai, which has been taken and recaptured. England has hand of the majority of India and pushed back and razed to the ground Pondicherry. In spite of this victory, Pondicherry stole the only French colony in India until 1954.


      Nowadays, we see the French influence when walking on the street with the “Lycee Français”, different monuments like one for the old fighter in 1941 to 1918,an other of Jeanne d’Arc statue’s, the “Institue Française” de Pondicherry or the “Alliance Française” which is always very active. They created “Bonjour India”, a celebration in all the January month. Fortunately, I had the chance to participate and see different kind of concert, typical dance. Moreover, the street have French name like Dupuy,Victor SImonel, Romain Rolland.  

    But, the French presence wane and the town became more and more India as if French culture is important part of the city. French has left good memory of them.

 

 

Repost 0
Published by christophe chevalier
commenter cet article
21 janvier 2010 4 21 /01 /janvier /2010 14:24

101_0634.JPG

Eglise chretienne

 101 0780
Benediction au abord de la maison et du temple de Sri Aurobindo, fondateur de la Schram a Pondichery

101 0685
Une rue marchande dans Pondichery

101_0575.JPG
Temple Hindoux dedie a Vishnou


Repost 0
Published by christophe chevalier
commenter cet article
21 janvier 2010 4 21 /01 /janvier /2010 14:18

101 0661

L’une des choses qui m’a le plus perturbé en arrivant en Inde, c’est la pauvreté de ce pays. On a beau lire partout que l’Inde est un pays pauvre, il faut vraiment y être pour s’en rendre compte. Même si l’Inde a connu une croissance économique importante depuis quelques décennies, ainsi qu’une forte amélioration de ses conditions de vie, elle reste un pays pauvre où plus de la moitié de la population vit sous le seuil de pauvreté. Le salaire moyen en Inde est de 6000 roupies environs, ce qui représente seulement 100 euros par mois, pour plus de 26 jours de travail . Cela leur permet à peine de se nourrir et de se loger. Les bidonvilles fleurissent dans toutes les grandes métropoles. Pondichery, qui est considéré comme une ville riche du Sud de l’Inde, ne déroge pas à la règle. Partout on peut voir des personnes qui souffrent du manque de nourriture ou de soins, des mendiants mutilés ou aveugles, des adolescentes portant de jeunes enfants demandant tous un peu d’argent pour se nourrir. Il faut avoir le cœur bien accroché car rien n’est dissimulé ici. Lorsque l'on se promène à 23 heures dans les rues une fois la ville endormis,  tous les trottoirs sont occupés par des gens qui dorment à même la rue. Ce sont parfois des familles entières qui vivent sans abris. J’ai appris maintenant à regarder sans voir, car parfois on rencontre des situations vraiment difficile et choquantes. A cela, ajoutez le problème complexe des castes et vous avez des millions de personnes qui souffrent en Inde. 

 

While India knows a huge economic improvement, she is still one of the poorest countries in the world. The majority are living under the poverty line. With more than 1 billion of inhabitant, its 600 million of peoples who living in destitution. The wages average represent 6000 roupies which mean only 100 euro for 26 days peer months. Even if the life is not expensive for Europe, poor people only can buy food and accommodations. Shanty towns flourish in all cities. Pondicherry, which is considerate as a rich city in south India, doesn’t make any exception. Everywhere, when you walk on the street, you can see people who suffer from the hunger. Injuries or disabled beggar are melting with young teens carrying baby on their arms, and supply to give their some money. You have to be not too sensitive and manage to take some detachment because nothing is hiding in India. You can see a complete family sleeping over the pavement, day and night. You must learn to look without see what’s happening here.

Repost 0
Published by christophe chevalier
commenter cet article
21 janvier 2010 4 21 /01 /janvier /2010 14:09

       L’une de mes premières surprises fut la circulation en Inde. La ville de Pondichéry est composée d’un million d’habitants et comporte plus de 460.000 véhicules en tout genre, dont principalement des deux roues. Suite à l’héritage anglais, les indiens roulent à gauche. Mais oubliez tout ce que vous connaissez de la circulation traditionnelle Européenne. La conduite en Inde, c’est l’anarchie totale. Les journées sont rythmées par les klaxons et appels de phares en tout genre. Généralement, les véhicules les plus lourds font la loi sur la route mais le culot des conducteurs  joue aussi un rôle important. Mieux vaut s’y prendre à deux fois avant de traverser la rue. De plus, oubliez les grasses matinées à n’en plus finir si vous n’avez pas une chambre bien isolées. Dés 8 heures, une quinqua phonie de bruit ne vous quitte plus de toute la journée. Les véhicules se déplacent dans tout les sens. Imaginez une fourmilière géante dans laquel vous venez de mettre un grand coup de pied! Tout ce bazar se poursuit  jusqu’à 22 heures 30.Mais le plus étrange c’est que, dépasser cette heure, il n’y a plus personne dans les rues. On se demande vraiment où disparaissent tous ces gens qui pendant toute la journée vont et viennent. La ville se transforme en véritable ville fantôme ou seul les chiens errants font la loi.

101 0678101_0598-copie-1.JPG

Repost 0
Published by christophe chevalier
commenter cet article
12 janvier 2010 2 12 /01 /janvier /2010 13:27

101_0629.JPG



 

              Jeudi 6 janvier 2010, 5 heures du matin, mon réveil sonne. Je me lève difficilement. A peine le temps de vérifier mes bagages et de faire les derniers réglages que me voilà déjà parti. C’est le début d’un périple de trois mois vers une destination à la fois excitante, dépaysante et légèrement angoissante : Pondichéry en Inde. Située au Sud Est de l’Inde, cette ville est une ancienne colonie Française. Je dois partir y effectuer un stage de deuxième année dans un cabinet d’architecte locale de la ville. Départ de Bordeaux en train à 6h20 du matin, destination l’aéroport Paris Roissy Charles de Gaule où mon avion décolle pour Madras. Après 22 heures de voyage et une escale à Dubaï, où est situé le plus grand Duty Free du monde, j’atterris sur le sol Indien à 8h24 du matin. Choc thermique oblige, la température passe de -4 à Paris à plus de 25 degrés : j’ai l’air malin avec mon manteau et mon écharpe sur le dos. Un chauffeur m’attend pour m’emmener à Pondichery. Situé à seulement 150 kilomètres, il nous faut plus de 3 heures pour faire le chemin. Durant tout le trajet, deux sentiments opposés me submergent : l’émerveillement de la beauté du paysage, fleuris et coloré, et le choc liée à la pauvreté . Une fois arrivé sur place, je dine dans une splendide villa en pleins cœur de la ville appartenant à des indiens. Après une balade en ville, je rejoins un guest house propre et très bien situé dans la ville à un prix défiant toutes concurrences. En l’espace d’une journée, le dépaysement aura été total.

Repost 0
Published by christophe chevalier
commenter cet article

Présentation

  • : Un voyage en Inde - Christophe chevalier
  • Un voyage en Inde - Christophe chevalier
  • : Blog créé en 2010 après un premier stage de 3 mois à Pondicherry, ville située au Sud Est de l'Inde. Toutes mes impressions et mon ressenti sur un pays fascinant situè à l'autre bout du monde.
  • Contact

Recherche

Liens